Therapies

Les thérapies familiales

Dans les relations familiales, on entend souvent parler de problèmes de famille et, d'ailleurs, chaque famille connaît ses problèmes.

Lorsque les problèmes entraînent des conséquences sur la santé physique ou psychologique d'un membre de la famille, il faut savoir consulter, car les méthodes existantes sont nombreuses et de plus en plus sollicitées au vu de leurs bons résultats.

Si l'on parle autant de thérapie familiale c'est tout simplement parce qu'il y a une prise de conscience. Les échanges au sein d'une famille sont aussi importants que la communication dans un couple. C'est pourquoi, lorsqu'il existe un dysfonctionnement quelque part, il ne faut pas hésiter à consulter.

Comment se déroule une séance ? Explications

 

La thérapie familiale devient nécessaire dès lors que quelque chose va mal dans l'une ou l'autre génération.

Il peut paraître néanmoins plus difficile d'inciter deux générations voire plus, à participer à la démarche thérapeutique, car il faut que tout le monde joue le jeu et prenne cette thérapie au sérieux pour l'harmonie de la famille.

L'objectif est donc de réunir au moins deux générations comme parents et enfants par exemple.

La thérapie familiale concerne :

les familles qui traversent une crise : disputes régulières, manque de communication, crise d'adolescence d'un enfant... ;

les familles qui vivent un bouleversement et n'arrivent pas à faire face : deuil, séparation, maladie grave d'un membre de la famille, toxicomanie d'un jeune...

 

Déroulement d'une séance de thérapie familiale

Le processus est semblable à celui d'une thérapie de couple.

Cela dit, il existe une mise en scène que chaque thérapeute peut modifier selon sa façon de travailler, pourvu que l'on aboutisse au même résultat :

certains thérapeutes travaillent en binôme, l'un étant présent dans la salle avec la famille et l'autre derrière une glace sans tain peut noter ses propres observations ;

il est également possible d'utiliser des outils-supports comme la caméra pour travailler ultérieurement sur les séances ;

chaque thérapeute peut procéder aussi selon le cas qu'il doit traiter et les personnalités de la famille en présence.

La thérapie familiale peut passer d'un stade de thérapie brève à une thérapie longue et régulière selon le cas à traiter.

Seul le thérapeute pourra, une fois le diagnostic posé, indiquer le nombre de séances nécessaires et comment il pense organiser les séances :

certaines séances peuvent se mener avec un ou deux membres de la famille, puis les suivantes avec tout le monde.

 

 

 

 

Réapprendre à se parler, à s’écouter

La thérapie de couple invite, quel que soit le nombre d’années de vie commune, à regarder différemment son partenaire. A s’entendre dire les mots que l’on avait du mal à formuler, à comprendre des attentes intimes, à exprimer des désirs enfouis. On y réapprend à se parler et à s’écouter. De nombreux thérapeutes, d’ailleurs, filment les séances pour que les protagonistes prennent conscience de la distorsion qui a pu s’installer entre leurs gestes, leurs attitudes et leurs mots : il devient possible d’aller au-delà de l’apparence.

On avouera, par exemple, que si l’on reproche à son compagnon de sortir avec ses copains, c’est parce que, dans le fond, on a le sentiment qu’il ne nous regarde plus. On pourra aussi l’entendre préciser que, s’il ne parle jamais de son travail, ce n’est pas par mépris, mais pour ne pas nous inquiéter. A chacun ensuite de corriger ses habitudes de vie.

 

Les thérapies de couple